Perles - Avec plus de 5000 ans dans l’histoire de l’humanité, la perle est « la reine des gemmes ». Elle est le seul joyau créé par un organisme vivant. Dans les temps anciens il existait beaucoup de légendes parlant des perles, principalement en raison de leur origine qui restait longtemps obscure.

Légendes et mythes sur les perles

En Inde par exemple on pensait que les perles émergeaient des gouttes de rosée tombées au sol pendant la pleine lune et étaient capturées par des huîtres. Les Grecs et les Romains avaient une légende similaire. En Chine, les gens pensaient qu’elles venaient de la salive de dragons tombée sur la Terre sous forme de gouttes de pluie. Par conséquent, les perles étaient censées d’avoir le pouvoir de protéger leurs porteurs du feu. D’autre part, on pensait que les perles noires provenaient de la tête de dragons et que ceux-ci les gardaient derrière leurs dents. Seule la personne qui a réussi de tuer un dragon pouvait obtenir la perle noire. Ces perles étaient un symbole de sagesse.

Collier de perles - KLENOTA

Au Japon, la légende dit que les perles provenaient des larmes de créatures mythiques. Au Sri Lanka et dans les contes hébraïques, Adam et Eve jouent un rôle - les gens croyaient que quand ils étaient expulsés du paradis, Eve pleurait des perles blanches et Adam pleurait des perles noires. Des mythes et légendes sur les perles existent également en Polynésie, en Perse et dans les terres hindoues, ce qui signifie que les perles étaient largement connues dans l’ensemble du monde antique.

Perles au fil des siècles

Les perles étaient et sont toujours très précieuses. Par exemple dans l’Empire romain, la valeur d’une perle était égale à la valeur de quinze terres. Cléopâtre en a profité pour gagner un pari fait à Marc Antoine. Elle a proposé de préparer un festin assez spectaculaire pour rivaliser avec la richesse de tout le pays. Après le repas, Marc Antoine a déclaré que le festin était délicieux, mais qu’il ne valait pas mieux que toutes les autres festins qu’il avait expérimenté. Cléopâtre a enlevé sa boucle d’oreille ornée d’une de ses plus précieuses perles et elle l’a fait dissoudre devant lui dans une coupe de vinaigre. Elle l’a bue et Marc Antoine n’avait d’autre choix que de reconnaître sa défaite. Les perles avaient beaucoup plus valorisées dans l’Empire romain qu’en Égypte, et Cléopâtre a certainement utilisé ce fait à son avantage.

Boucles d'oreilles et pendentif en or avec perles - KLENOTA

L’intérêt pour les perles n’a pas diminué même au Moyen Âge. À l’époque baroque, un tableau mystérieux intitulé Fille à la perle a vu le jour et la perle y joue un rôle majeur. Le tableau de Johannes Vermeer est également connu sous le nom de Mona Lisa du Nord et revêt une importance cruciale pour l’art néerlandais.

On a toujours pensé que les perles étaient étroitement liées à l’amour. Elles renforcent les relations amoureuses, consolident le mariage et offrent à leurs porteurs protection, l’argent et la fortune. On dit que les perles noires guérissent les cœurs brisés et leur apportent un nouvel espoir.

Perles de Tahiti noires - KLENOTA

L’origine des perles et leurs propriétés

Ce n’était qu’au 18ème siècle que les gens ont finalement découvert comment les perles se formaient réellement. Une particule étrangère, comme un grain de sable, pénètre dans une huître ou un autre type de mollusque et est ensuite recouverte de nacre. En réalité, ce processus constitue une forme de protection pour l’animal à l’intérieur de la coquille. Les perles d’eau douce se forment à l’intérieur de la moule perlière d’eau douce (maintenant très menacée en raison de la pollution de l’eau) ou de la moule fluviatiles genre Unio. Dans l’océan, elles sont principalement formées par des huîtres perlières. Des perles plates peuvent être formées par des ormeaux appartenant à l’espèce Haliotos et des perles roses dans les conques de Lobatus gigas.

Mais qu’est-ce qu’une perle ? C’est une forme de carbonate de calcium, principalement de l’aragonite, avec un faible pourcentage de protéines. Grâce à cela, la surface des perles est lisse et brillante. Selon l’échelle des duretés Mohs, elles se situent entre 2,5 et 4,5. Elles sont donc assez mous et si vous les creusez avec un objet pointu, elles sont facilement endommagées. Elles ne supportent pas le contact avec des acides et des alcalins, qui attaquent leur surface, font perdre leur brillance et provoquent la dégradation des couches de nacre.

Bague en or rose avec perle et diamants - KLENOTA

Les perles naturelles sont très rares et leur demande a augmenté au cours des années. En 1893, un Japonais, Mikomoto Kōkichi, tenta de fabriquer une perle artificiellement. Il plaça un morceau de boule de nacre dans une coquille et attendit le développement. Sa récompense était la toute première perle de culture, et c’est ainsi qu’a commencé l’élevage des moules et des huîtres perlières.

Perliculture

De nos jours, les perles proviennent d’exploitations où le soi-disant « nucléus » est placé à l’intérieur d’une coquille puis recouvert de nacre. Il existe deux méthodes basées sur le même principe. Dans le premier cas, un débris d’une autre coquille est introduit dans une huître perlière ou une moule. Il est recouvert de nacre et après environ un an, il peut être transféré dans une autre coquille. Même les perles d'une grande taille peuvent être cultivées de cette façon. Cette méthode s’appelle la méthode de seed.

Collier avec eau douce et perle de Tahiti - KLENOTA

La deuxième méthode dite bead, utilise un nucléus différent, qui est également placé dans la coquille de la moule. Dans ce cas, une perle taillée d’une autre coquille est utilisée comme nucléus. Cette méthode est plus rapide que la méthode de seed, car la perle finale n’est qu’un peu plus grande que la perle originale. La couche de nacre n’est généralement pas plus épaisse que 1 mm. Cependant, la qualité de ces perles est toujours considérée comme étant élevée. En Asie, vous pouvez trouver une variété de formes de nucléus - même de petites figurines de Bouddha peuvent être utilisées. 

Il pourrait sembler que grâce à ces méthodes le problème de la rareté des perles est résolu mais malheureusement ce n’est pas le cas. Seul un faible pourcentage de perles de culture est de qualité. Par exemple dans le cas des perles de Tahiti seulement 5% des perles créés de cette façon conviennent à la fabrication des bijoux.

Boucles d'oreilles en or et pendentif avec perle - KLENOTA

Découvrez les bijoux en perles que vous allez adorer

La conviction que les perles appartiennent uniquement aux boîtes à bijoux de nos grands-mères a disparu il y a longtemps. Au contraire, les bijoux en perles conviennent aux femmes de tout âge et les bijoutiers modernes créent des pièces avec du design vraiment étonnant. Dans notre collection des bijoux en perles, vous trouverez des pendentifs, des boucles d’oreilles, des bagues et des bracelets modernes ainsi que les colliers classiques qui sont le symbole du luxe et de l’élégance depuis des siècles.

Les perles sont à leur meilleur lorsqu'elles sont en contact avec la peau humaine. En fait, elles absorbent l'humidité de la peau et conservent mieux leur éclat. Rappelez-vous : portez vos perles aussi souvent que vous le souhaitez et elles vous rendront l'amour.

Collier de perles - KLENOTA

Types de perles : d’eau douce et d’eau de mer

De nos jours les perles naturelles sont des objets extrêmement rares et leurs prix sont astronomiques. Par conséquent, il n’y a que des perles de culture sur le marché. Les perles peuvent être divisées en deux catégories : les perles d’eau douce et les perles d’eau de mer. Les perles d’eau douce sont généralement moins chères, jusqu’à vingt perles peuvent être formées dans un mollusque. Elles sont blanches et ont généralement moins de lustre. En revanche, une huître de mer ne peut produire que deux perles à la fois. Parmi les perles d’eau de mer on trouverait des perles de Tahiti, Akoya et des perles du Pacifique Sud. Dans certains pays, des perles précieuses de Cortez sont également disponibles. Les perles à un côté plat, ressemblant à des bijoux taillés en cabochon, sont appelées perles Mabe.

Différents types de perles - KLENOTA

Les boules classiques et symétriques de couleur blanche que tout le monde imagine en pensant aux perles sont des perles Akoya. Ces perles excellent à merveille combinées avec de l’or de toutes les couleurs et peuvent également être accompagnées des pierres précieuses ce qui leur donne une apparence unique et luxueuse.

Les perles aux couleurs allant de vert foncé au noir avec un éclat métallique sont des perles de Tahiti. Les diamants clairs et l’or blanc complètent à merveille leur lustre mystérieux.

D’autre part, on a des perles du Pacifique Sud aux couleurs miel qui combinées avec l’or jaune, créent des bijoux vraiment luxueux.

Les grande perles asymétriques, comme les perles d’eau douce baroques, sont également populaires et se distinguent mieux lorsqu’elles sont portées seules sur une chaîne. Chaque perle est un original.

Boucles d'oreilles en or rose avec perle d'eau douce baroque - KLENOTA

Prendre soin des perles : une beauté fragile

Le prix des perles dépend de leur taille, forme (symétrie), couleur et lustre. En général, plus la couche de nacre est épaisse, meilleur est le lustre de la perle. Il pourrait y avoir des perles sur le marché avec seulement une fine couche de nacre. Nous pouvons les reconnaître grâce au soi-disant « clignotement » qui se produit quand elles sont tournées. Dans le cas des perles de mauvaise qualité, la couleur du nucléus transparaît, de sorte que vous pouvez voir une tache sombre sur la perle lorsque vous la tournez à un certain angle. Malheureusement, de fausses perles peuvent également apparaître, à l’exception de celles recouvertes d’une fine couche de nacre. Cependant, les contrefaçons sont facilement reconnaissables, car leur surface est synthétique et parfaitement ronde, caractéristique qui est plus facilement visible autour le trou de la perle. Les vraies perles doivent frotter – vous devriez sentir qu’elles sont graveleuses lorsque vous les frottez contre vos dents. Cependant, nous ne considérons pas que cela soit une méthode suffisante pour déterminer l’authenticité d’une perle.

Les perles sont très délicates. Vous devez donc faire beaucoup plus d’attention lorsque vous portez des perles que lorsque vous portez des bijoux avec des pierres précieuses. Nous vous recommandons donc de mettre le bijou en perle en dernière lorsque vous vous préparez pour une soirée. Les perles peuvent être endommagées par les laques, les crèmes, les parfums et autres substances chimiques. Quand vous retirez vos perles, par exemple avant de vous coucher, nettoyez-les doucement à l’aide d’un chiffon humide avant de les mettre dans votre boîte à bijoux.

Boucles d'oreilles Yetel avec trèfles en or rose avec diamants et perles - KLENOTA

Prendre la douche, le bain ou aller dans le sauna avec votre collier ou bracelet en perles endommagerait définitivement vos perles. La ficelle qui maintient les perles ensemble peut devenir fragile à cause de l’eau et peut également se desserrer ce qui causerait des écartements entre les perles. À partir de ce moment, il n’est plus très difficile de déchirer le fil. Ces conditions ne conviennent non plus aux boucles d’oreilles et les bagues, car la perle pourrait sortir du sertissage. Vous devez également être attentif au contact de vos perles avec des substances acides ou corrosives. Par exemple le vinaigre, le vin ou les produits de nettoyage peuvent endommager la perle. Vous devez également éviter tout contact avec des objets tranchants.

Lors de l’achat d’un collier ou d’un bracelet de perles, celui-ci doit toujours être noué et fixé (il ne doit y avoir aucun espace entre les perles lorsque vous les tirez légèrement). Les nœuds entre les perles empêchent leur abrasion et, en cas de rupture du collier, les perles ne vont pas pas se détacher.

Collier de perles de Tahiti - KLENOTA

Ce que vous ne saviez (peut-être) pas à propos des perles

De nos jours, les perles proviennent principalement de Chine. Cependant, il existe également de grandes exploitations sur les côtes du Japon, de l’Indonésie, de la Polynésie et de l’Australie. Les perles de ces endroits ont toujours une couleur légèrement différente, en fonction du type de moule ou d’huître dans laquelle elles sont formées et des conditions de leur élevage.

Aux 15ème et 16ème siècles, nous n’avions pas besoin d’aller aussi loin de la Bohême pour obtenir des perles. À l’époque, la rivière Otava était si propre que les moules perlières d’eau douce y habitaient et que les gens pouvaient en récolter des perles. Elles étaient si populaires que les gens ont commencé à élever des moules au 18ème siècle à Horažďovice dans un fossé de moulin local. Environ 12 000 pièces de l’Otava ont été amenées dans le fossé pendant les périodes de sécheresse. Les moules étaient soigneusement ouvertes une fois tous les cinq à dix ans et le rendement de perles était différent à chaque fois. Les pièces individuelles différaient par la taille et la qualité. Les belles perles rivalisaient même avec les perles d’eau de mer. Un record de 1867 indique que le rendement de cette année était de 130 petites perles et 30 grandes. Néanmoins comme les rivières commençaient à être de plus en plus polluées, les moules ont progressivement disparu et l’agriculture a pris fin après la seconde guerre mondiale.

Alors, qui a eu l’occasion unique de porter de véritables perles naturelles ? Par exemple Elizabeth Taylor portait une grande perle dont l’origine remonte au 16ème siècle. Elle avait été portée par Marie Ire la reine d’Angleterre et appartenait aussi à des rois espagnols, anglais et français. La perle est en forme d’une goutte et s’appelle La Peregrina, ou bien la pèlerine. Elizabeth Taylor l’a fait insérer dans un collier chez Cartier. Le collier a été vendu aux enchères en 2011 pour 11 millions de dollars.

Boucles d'oreilles et bague en or rose avec perles - KLENOTA